Jerome De Perlinghi in East Londen

april 11, 2009 at 11:08 pm 1 reactie

east-london-2

door Jerome De Perlinghi

Télérama m’a demandé de passer plusieurs jours dans les quartiers est de Londres pour que mes images accompagnent le texte d’Olivier Pascal-Mousselard. En parcourrant ces quartiers, on retrouve rapidement les parfums, les couleurs et la culture des anciennes colonies britanniques. L’empire s’est reformé dans les banlieues de la capitale anglaise. Chaque communauté apporte sa culture, ses coutumes et ses traditions, tous ces peuples différents se mélangent et participent cordialement à la vie de tous les jours. Ce sont la grande fraternité et la gentillesse qui frappent l’étranger de passage. Très différent des habitudes de la société américaine (je vis à Chicago), où les Noirs et les Latinos vivent toujours dans leurs quartiers propres – sous une forme de ghetto, il faut oser l’écrire.

A Baltimore ou à Detroit, on ne traverse pas les frontières des quartiers « chics », on ne se mélange pas entre différentes communautés. Ici, à Londres, j’ai retrouvé mes souvenirs de photographe, quand, jeune étudiant en photographie, j’avais réalisé mes premiers reportages. Ilford, East Ham, West Ham sont des quartiers passionnants. Non seulement on se promène dans ces rues aux maisons de brique et aux petits jardins très anglais, mais on rencontre des Pakistanais, des Indiens, des Afghans, des Jamaïcains ou des Congolais. Bref, on réalise un petit tour du monde des peuples en marchant quelques kilomètres d’est en ouest ou du nord au sud.

Au hasard des rencontres et au hasard du temps, des images défilent, comme ce groupe d’étudiants qui croisent mon chemin pendant la pose déjeuner. A elle seule, cette image nous montre á quel point ces quartiers sont bien intégrés, avec ce groupe d’amis issus d’au moins quatre ou cinq origines différentes. Tout comme le poissonnier ou les bouchers sont tout aussi populaires chez le Londonien de souche que chez les supporters purs et durs du club de West Ham United ou parmi les femmes indiennes en sari. Tout le monde se retrouve aussi dans ces pâtisseries orientales autour de sucreries délicieuses. On ne sait plus si le thé, avec un nuage de lait, est une coutume anglaise ou indienne, le earl grey ou l’assam sont les boissons de tous les jours. Starbuck’s Coffee devrait s’appeler Starbuck’s Tea dans ce grand Londres cosmopolite. C’est la grande joie du photographe que de pouvoir chercher et découvrir ces peuples et cultures et de pouvoir partager ses images et ses rencontres. De plus, il n’y a jamais de fin, car l’histoire continue d’évoluer tous les jours. Ceci n’est qu’un petit chapitre de la vie d’une très grande ville.

Chicago, le 10 avril 2009         

Foto’s : www.telerama.fr/scenes/galerie-portfolio-perlinghi,41630.php 

Entry filed under: Foto en video. Tags: , .

MARX EN DE NIEUWE MEDIA Peinzend aan Patricia

1 reactie Add your own

  • 1. MicheVan Tricht  |  april 12, 2009 om 8:25 am

    Ontroerend mooi !

    Beantwoorden

Geef een reactie

Vul je gegevens in of klik op een icoon om in te loggen.

WordPress.com logo

Je reageert onder je WordPress.com account. Log uit / Bijwerken )

Twitter-afbeelding

Je reageert onder je Twitter account. Log uit / Bijwerken )

Facebook foto

Je reageert onder je Facebook account. Log uit / Bijwerken )

Google+ photo

Je reageert onder je Google+ account. Log uit / Bijwerken )

Verbinden met %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Categorieën

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Doe mee met 1.204 andere volgers


%d bloggers op de volgende wijze: